Zoom sur les équipements de protection individuelle (EPI)

Bottes anti-dérapantes, bouchons et casque anti-bruit, masques, tablier de soudage, gants de protection… Les équipements de protection individuelle (EPI) sont utilisés pour assurer la sécurité des personnes en milieu professionnel. Ils n’interviennent qu’en complément des mesures d’élimination des risques et des équipements de protection collective.

Quels équipements de protection individuelle ?

Quand on parle d’équipements de protection individuelle, il s’agit de dispositifs destinés à être portés ou tenus pour faire face à des risques menaçant la santé ou la sécurité : risques biologiques ou chimiques, chutes ou chocs à la tête, projections, bruit, etc.

Seront proposés en fonction des risques : des protections auditives (bouchons d’oreilles), protections visuelles (lunettes), appareils de protection respiratoire (masques), systèmes d’arrêt des chutes, casques…

Pour choisir les EPI appropriés, l’employeur doit prendre en compte différents critères : l’importance du risque, la fréquence d’exposition, les caractéristiques du poste de travail, etc. Egalement, le confort, la gêne… Pour cela, le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) doit être consulté. Il existe par ailleurs des textes et recommandations fais par la Caisse nationale de l’Assurance maladie des travailleurs salariés : il peut être intéressant de consulter.

Une période d’essai est conseillée avant de valider les EPI, afin de vérifier que les équipements sont bien adaptés à la situation et qu’ils ne perturbent pas le travail et le bien-être des employés. Une information, voire une formation peuvent être données aux salariés, afin qu’ils prennent bien en main ces EPI.

Evaluation des EPI

Le marquage des EPI permet de s’assurer de leur conformité par rapport aux normes européennes en vigueur. De plus, des vérifications périodiques des EPI class 3 (équipements qui protègent contre les risques mortels) doivent être mises en place et réalisées par une personne interne ou non à l’entreprise. Il s‘agira de contrôler la performance des équipements et d’assurer leur état hygiénique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *